GRIMPEURS DEBUTANTS/CONFIRMES ET LES RISQUES EN ESCALADE

Christian DEFER – le 26/10/2016

Il est courant de penser que les risques en escalade impliquant les erreurs de sécurité concernent principalement les grimpeurs débutants qui ne connaissent pas ou ne maîtrisent pas encore suffisamment bien les techniques et manipulation de cordes.

En effet, leur manque de pratique, d’expérience, leur méconnaissance du milieu ne leur permettent pas d’appréhender concrètement les risques.

Les débutants en escalade doivent apprendre de nouvelles techniques, gestuelles… et leurs capacités d’apprentissage et de mémorisation ne sont pas aussi rapide comme on pourrait le supposer : la confection du nœud en 8, la maîtrise de l’assurage à 5 temps pour la montée en moulinette… nécessitent un grand nombre de répétitions avant d’être parfaitement intégrés.

 

(Voir une expérimentation sur la mémorisation : http://www.ffme.info/securite/004/maitriseTecRepetitions.pdf)

Devant cet afflux d’informations, le grimpeur débutant peut être amené à écarter des consignes de sécurité par oubli, ou manque de motivation à appliquer des techniques qui lui semblent compliquer (assurage à 5 temps en moulinette…). Son manque de connaissance et de pratique ne lui permettent pas de prendre du recul sur sa pratique et sa sécurité et ne lui permet pas de détecter les situations potentiellement dangereuses.


A l’instar des grimpeurs débutants, les grimpeurs expérimentés peuvent commettre des erreurs de sécurité de manière répétitives et intentionnelles sous prétexte que leur expérience, leur pratique, leur connaissance leur permettent de contrôler les risques.

Le schéma suivant montre la logique de raisonnement de ces grimpeurs confirmés :

 CptRisq1

Paradoxalement, ces grimpeurs expérimentés connaissent et sont souvent capables de mettre en œuvre les règles de sécurité courantes.

Ils sont aussi capables de les expliquer à des débutants et estimeront obligatoire que ces grimpeurs débutants les appliquent.

Par contre, ces grimpeurs expérimentés ne seront pas choqués de ne pas se conformer à ces mêmes règles de sécurité…

Pour une immense majorité de ces grimpeurs expérimentés, la répétition de ces erreurs de sécurité ne s’est jamais traduite par un accident.

Ces erreurs de sécurité peuvent être réalisées temporairement dans leur séquence gestuelle ou manipulation technique ce qui ne se traduira pas systématiquement par un accident.

Ils en concluent donc que leur expérience les préserve de tous risques.

Pourtant, l’ accidentologie des grimpeurs confirmés, experts n’est pas nulle…

Pour exemple :

- Lynn HILL (championne d’escalade des années 90) ‘’ …elle survécut de justesse à une chute de 22 mètres à Buoux et s’en tira avec une blessure au coude et une fracture de la cheville – elle ne s’était pas encordée correctement….’’

http://grimpavranches.com/les-plus/biographies/lynn-hill/

- Mike FUSELLIER (chute de 20 m) :

http://www.ledauphine.com/montagne/2015/04/20/le-grimpeur-grenoblois-michael-fuselier-chute-de-20m-en-turquie

http://www.mikefuselier.com/

-          Un site intéressant :

http://www.lagrimpe.com/articles/les-causes-daccident-en-escalade/

Il est donc impératif que tous les grimpeurs débutants ou expérimentés suivent à la lettre les consignes de sécurité, surtout si elles s’appliquent pour la sécurité de ses partenaires lors de l’assurage notamment.

L’assurage en moulinette à la montée doit être effectué par la méthode à 5 temps continuellement et obligatoirement quel que soit le type de matériel d’assurage utilisé !!!

Vous pouvez consulter les fiches techniques escalade sur le site de la FFME :

http://www.ffme.fr/fiches-ffme/page/techniques-escalade.html